Press "Enter" to skip to content

Il se fait passer pour de Villiers et obtient la réouverture des Nuits Sonores.

Photo de Baptiste MG 

David Kimelfeld et Gérard Collomb cherchaient encore leur téléphone en cette journée du vendredi saint. Selon quelques témoins, c’est le futur-ex élu à la Culture du 7è Romain Blachier qui aurait dérobé les portables. Après enquête de la rédaction, nous avons trouvé que ce dernier avait un plan pour faire rouvrir les Nuits Sonores et qu’il lui fallait le numéro du Président de la République.

Sitôt le numéro récupéré, M. Blachier s’entourait de plusieurs comédiens, qui s’entraînèrent à imiter Philippe de Villiers non-stop dans les studios de doublage de Miroslav Pilon. C’est au petit matin, au moment où ils allaient baisser les bras, que l’un deux se lança dans une imitation digne des plus grandes heures de Jean Roucas et Laurent Gera, sans doute dopé à coups de smoothies équitables, que les compères avaient bu pendant 36 heures, pour améliorer leurs performances vocales. Ni une ni deux, profitant de cet instant de grâce, le reste de l’équipe lui fit appeler le président de la République en se faisant passer pour le célèbre Vicomte vendéen et demandant la réouverture des Nuits Sonores.

Les témoins présents rapportent que M. Macron était bien étonné que M. De Villiers se batte pour un festival de Musique actuelles, se demandant comment il pouvait connaître Vincent Carry, le responsables des Nuits Sonores. Mais comme il avait accepté la réouverture du Puy-du-Fou, il s’exécuta de nouveau et céda à l’imitateur.

Phlippe de Villiers vous donne donc rendez-vous donc à partir de samedi aux anciennes usines Fagor Brandt pour une soirée introduite par Chantal Lanuit et sa bande et où figureront notamment au line-up Peggy Gou, N’to, Kink et Pat Kalla.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *